Qu’est-ce que c’est que la rupture conventionnelle, entre un employé et son employeur ?

Depuis quelques années déjà, des options telles que les ruptures conventionnelles ont été instaurées pour régler de façon amicale les situations entre les employeurs et leurs employés. Mais, comment définir une rupture conventionnelle entre un employé et son employeur ? Quels sont les dédommagements obtenir par un employé après une rupture conventionnelle ? Comment calculer son dédommagement ? La réponse a vos questions dans cet article.

Qu’est-ce que c’est qu’une rupture conventionnelle ?

Une rupture conventionnelle est un contrat adopté par un employé et son employeur en vue d’éviter  tout cas de situation pouvant être désobligeant pour  les deux parties. Vous pouvez vous rendre sur le net en savoir plus ... En effet, les différentes crises économiques qu’a connue le monde ces dernières années nécessitaient des solutions pouvant permettre un divorce avantageux entre un employeur et son employé. Ainsi, la rupture conventionnelle vient offrir un terrain d’entente entre les employés et les employeurs et à cet effet réduire leurs effectifs sans se soucier de ce que cela impliquerait en termes de coût financier.

Les dédommagements que peut contracter un employé

La rupture conventionnelle oblige les employeurs à verser à leurs employés  des dédommagements tels que les primes et les salaires qui restent à payer à celui-ci en cas de départ. Les employés peuvent aussi recevoir un dédommagement prénégocié  appelé indemnité de rupture, aussi ils peuvent percevoir des indemnités pour les congés.  Concernant l’indemnité de rupture, elle est une entente entre les employeurs et leurs employés.

Comment calculer  son indemnité de rupture conventionnelle

Pour calculer les valeurs de ses indemnités en cas de rupture conventionnelle, il existe des stratégies assez simples pouvant vous aider. En effet, pour effectuer votre  calcule, vous devez tenir compte de  la moyenne qui vous offre plus de bénéfice  sur les 4 à 10 derniers versements que vous avez reçu. Vous devez aussi tenir compte des  données réelles telles que les journées d’absence, les jours de travaille, les heures de travail accomplir  et aussi des jours de congé payé. 
 

Author: